Morceau du jour : Drifter

17/06/17 - par Reggae.fr

Les classiques jamaïcains n'ont pas tous été produits par les grands lables tels que Studio One, Treasure Isle, Joe Gibbs... Preuve en est aujourd'hui avec un hit en puissance sorti sur le modeste label Moodisc en 1969 : Drifter de Dennis Walks. Et pourtant... Bien qu'étant produit par Harry Mudie, Drifter a bien été enregistré à Studio One. Mudie louait en effet musiciens et matériel à Coxsone quand il n'était pas encore équipé. Le riddim Drifter, lui,  marquera bien plus les esprits que les hommes à l'origine de ce titre, Dennis Walks et Harry Mudie. Ces deux-là ont pourtant réussi un coup de maître avec ce titre devenu un classique dans les sound systems. Repris par Dennis Brown ou encore Cornell Campbell, Drifter est un titre qui appelle direct au pull up par la puissance de ses cuivres alliée au son vintage early reggae de la rythmique ; un son caractéristique du label de Mudie que l'on retrouve sur un autre hit de Dennis Walks : Heart Don't Leap. La voix de Walks semble venir de loin et procure des frissons à quiconque l'entend. Et que dire de la version deejay par I-Roy ? Lorsque les deux voix se côtoient sur ce riddim légendaire joué par le Mudies All Stars (avec Leroy Sibbles à la basse), on peut dire qu'on a affaire à la fine fleur de la musique jamaïcaine.