Kiddus I

Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Frank Dowding

Kiddus I est un nom que les amateurs de reggae connaissent bien. C’est en effet lui l’auteur de l’immense tube Graduation in Zion popularisé par le film Rockers en 1976.



Kiddus I dbute sa carrire dans la musique avec Ras Michael and the Sons of Negus en tant que percussionniste et harmoniste. C’est l, en 1971, qu’il rencontre un musicien qui le suivra longtemps: le guitariste Earl Chinna Smith. Il entame ensuite une carrire solo de chanteur et commence se faire un nom en Jamaque. Il enregistre son tube Graduation In Zion en 1974 dans le studio de Harry J. Le producteur Jack Ruby assiste l’enregistrement avec Ted Bafaloukos, le futur ralisateur du film Rockers. Lorsque Bafaloukos entend Kiddus I, il dit: je veux cette chanson dans mon film. Il a alors demand Kiddus I de ne pas sortir sa chanson jusqu’au tournage du film. Kiddus accepte et deux ans plus tard, il renregistre Graduation In Zion dans le mme studio. Ce qui a donn la scne mythique de ce film incontournable pour les passionns de reggae. Kiddus I est maintenant populaire. Par la suite, il enregistre son album Graduation In Zion qui ne sortira finalement qu’en 2007 grce au label japonais, Dub Store. Il a tout de mme enregistr de nombreux sigles dans les annes 70, comme Fire Burn en 1975 ou encore Security in the streets, sorti en 1978 sur son propre label Shepherd. Mais Kiddus n’a pas sa langue dans sa poche; sur scne, il prononce de virulents discours politiques qui dplaisent dans le milieu du reggae. Les portes des studios se ferment pour lui et il ne parviendra jamais confirmer son succs de Graduation In Zion. Certains artistes, comme Eral Chinna Smith continuent cependant de le soutenir et, en 2000, il prend part au projet Inna de Yard initi par le label franais Makasound. En 2005, Makasound lui offre mme son propre album Inna de Yard. La carrire de Kiddus reste jamais marque par son unique tube Graduation In Zion, mais aujourd’hui, il est sorti de sa tanire et on risque d’entendre parler de lui aux quatre coins du monde. No, it won’t be too long!
  • Aucun commentaire