Braveheart

Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Albert Harrison

Né en 1976 dans la paroisse de St Ann en Jamaïque, Braveheart est un artiste peu connu qui mériterait plus d’attention de la part des amateurs de reggae.

Albert Harrison de son vrai nom a commencé la musique très jeune, comme la plupart des artistes jamaïcains, à l’école. Il baigne dans un environnement musical très tôt, grâce à son oncle, selector dans un sound-system. Au début, il ne prend pas la musique au sérieux et se lance dans une carrière de chef cuisinier dans un grand hôtel. Mais très vite, sa passion pour la musique le rattrape et l’appel de Rastafari le pousse à se lancer professionnellement dans ce qui n’était jusqu’ici qu’un hobbie pour lui. En 1992, il rencontre Prezident Brown ; ensemble, ils gravitent autour du label Kariang Records. Braveheart, qui se fait appeler Pancho à l’époque, observe et apprend le métier d’ingénieur du son, ce qui l’amènera à créer son propre studio avec son compère Prezident Brown. Il se fait connaître en Jamaïque en 1996 aux côtés du célèbre sound-system Stone Love. Puis, il travaille également avec King Mellow, le sound qui a vu débuter Shabba Ranks et Supercat entre autres. Ce n’est qu’en 1998 qu’il adopte le nom de Braveheart suite à un concert en Jamaïque. Pendant son show, Braveheart n’hésita pas à allumer son spliff sur scène ; il fût chaleureusement accueilli par des policiers dès la fin du concert : « Eh, yuh ! Yuh very brave man. Is yuh name Braveheart ? » Il enregistre son premier album sous ce nom en 2002 à Londres pour le label Jet Star. Mais il ne parvient pas à trouver un terrain d’entente avec le producteur et l’album ne verra jamais le jour. Aujourd’hui installé en France, à Paris, il travaille dans l’ombre et enregistre beaucoup. Il apparaît sur quelques compilations dont une produite par Ronald Rubinel du groupe créole Kassav. Il sort un 45 tours remarqué, Vanity, avec le crew français Jahspora. Il a depuis créé son propre label, Jamfrench, sur lequel il s’apprête à sortir plusieurs morceaux de Jah Mason et Lutan Fyah entre autres. A travers sa musique, Braveheart cherche à propager un message positif d’amour et d’unité. Modeste, il ne considère pas pour autant son travail comme quelque chose de nouveau ; pour lui, il s’agit de continuer le travail des anciens. Sa capacité à chanter sur tous styles de riddims fait pourtant de lui un artiste talentueux que l’on aimerait entendre plus souvent. Et cela ne devrait pas tarder, puisque Braveheart nous annonce la sortie de trois albums avant la fin de l’année 2009. Surveillez les news !
  • Aucun commentaire