Peter Tosh

Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Winston Hubert McIntosh

Peter Tosh reste comme l’un des artistes reggae les plus engagés de son temps...

N en 1944, Peter Tosh reste comme lun des artistes reggae les plus engags de son temps. Il passe son enfance dans lun des ghettos les plus chauds de Kingston : TrenchTown. Son pre suppos, un pasteur, refuse de le reconnatre. Peter en garde un mauvais souvenir et explique en partie sa rputation dcorch vif par cette absence paternelle. Son caractre entier lui vaut ds ses dbuts le surnom de Stepping Razor . Cest son professeur de guitare, le clbre Joe Higgs, qui va lui prsenter, au dbut des annes 60, Bunny Livingston et Bob Marley. Ils forment en 1962 les Wailing Wailers accompagn de Junior Braithwaite, Beverly Kelso et Cherry Smith. Cest ainsi que dbute la premire partie de la vie artistique de Peter Tosh : les Wailers. Leur premier tube, Simmer Down , est encore trs ska, mais va leur permettre de se lancer. En 1965, Junior Braithwaite, Beverly Kelso et Cherry Smith quittent le groupe. Un an plus tard, Bob part avec sa mre aux USA. Cest son retour en 1967, quil rejoint le mouvement rasta avec ses deux compres. Lee Perry va les faire enregistrer un certain nombre de titres aujourdhui devenus des classiques : "Soul Rebel," "Duppy Conqueror" ou encore "Small Axe." Au fil du temps, ils vont tre rejoints par Aston Familiyman Barret et son frre Carlton. Ils signent dans la foule un contrat avec Island qui dbouche sur les albums : Catch a Fire en 1972 ou Burnin Soul en 1973. Malheureusement, il perd sa petite amie dans un accident de voiture dont il sort meurtri. Cest le dbut dune priode un peu plus sombre de la vie de Peter Tosh. Bless gravement, il se remet petit petit. Ayant compos son premier album solo fin 1973 - dbut 1974, il va le proposer au boss dIsland : Chris Blackwell. Ce dernier ne souhaitant pas le produire, Peter quitte Island et les Wailers pour se consacrer sa carrire solo. Il est vrai que depuis quelque temps il y avait de leau dans le gaz avec ses deux potes musiciens, notamment concernant les thmes abords et certains lyrics. On ne peut occulter le fait que Peter critiqua, cette poque, violemment Bob lui reprochant davoir du succs en raison de ses origines (le pre de Bob Marley est en effet blanc).
La seconde partie de sa carrire va se faire en solo. Il cre son propre label : Intel Diplo HIM (abrviation de Intelligent Diplomat for His Imperial Majesty). Et cest en 1976 quil sort Legalise It un album culte, rentr dans la lgende du reggaemusic. Cest sur les albums suivants quil va prsenter les thmes qui lui sont chers. Lgalit, la justice entre blanc et noir sont ses chevaux de bataille comme le montre son album Equal Right . Ses paroles parfois violentes, et souvent critiques lgard de la police, lui valent une certaine rpression de la part de cette dernire. Cest en vrai militant quil compose ses albums suivants : Bush Doctor sorti en 1978, sur le label de Mick Jagger, Rolling Stone Records. Cet album est une russite commerciale. Puis, Mystic Man est produit en 1979, Wanted: Dread or Alive, en 1980, toujours le mme label. Mais ces deux albums ne connatront pas le mme succs. Puis, il sort Mama Africa en 1983.Le peuple jamaquain a vritablement trouv son leader lpoque ou Bob Marley fait des tournes internationales qui le coupe de son public originel. Cest dailleurs en 1983 quil part en Afrique dcouvrir ce continent dont parle tant Repatriation. En 1987 aprs avoir sorti le brlot No nuclear War , il est assassin chez lui. Il ne saura donc jamais quil remporta le 1er Grammy Awards catgorie meilleur album reggae. On ne retrouvera trangement quun seul de ses assassins, qui expliquera lpoque la raison du meurtre : une simple demande dargent que Peter navait pas voulu prter. Peter Tosh rejoint ainsi la lgende des artistes martyrs. Trop tt parti
  • Aucun commentaire