Lutan Fyah

Nationalité : Jamaïcain
Vrai nom : Anthony Martin

Lutan Fyah est un artiste Bobo dread jamaïcain. Né à St. Catherine en Jamaïque sous le nom d’Anthony Martin, il fut exposé à la musique très jeune.

A l’instar de nombreux artistes, il n’a pas appris à chanter dans les églises, mais dans son « yard », où de nombreux chanteurs venaient entraîner leurs vocaux et rendre visite à son grand-père. Cependant de très bonne capacité sportive l’ont amené à défendre son pays sous le maillot de son équipe de football. Mais comme s’il ne pouvait échapper à son destin, il retourne dans le monde de la musique et fait un tour dans à peu près tous les studios des environs. Il commence vraiment dans le business en passant une audition au studio Gargamel de Buju Banton et en étant reconnu comme jeune artiste prometteur.
Il a l’habitude de tourner avec Jah Mason et a signé de nombreux singles pour des labels tels que Banton’s Gargamel, Lustre King, Higher Ground (avec Anthony B)… On a aussi pu l’entendre sur différents albums, ceux de Turbulence et de Luciano par exemple. Lutan Fyah est un artiste au chant puissant et aux paroles fières et intelligentes. Pas mal de bons morceaux dans sa discographie, « Armageddon War », single sorti chez Gargamel Label, lui a ouvert les portes de l’Europe ainsi que celles des Etats-Unis. « Fling Stone » fut pas mal reçu par le public et eut un très large impact sur le milieu reggae.
En 2001, l’organisation Ghetto Technologies arrive à le faire venir sur l’évènement « North West Reggae Fest in Seattle, Washington ». Là il fournit une telle prestation, que de nombreuses dates sont organisées pour qu’il tourne sur le reste de la côte ouest des Etats-Unis, puis sur la côte est, pour finalement tourner pendant un mois complet en Europe dans des pays comme l’Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Ce n’est qu’en 2004 qu’il foule pour la première fois les scènes françaises aux côtés d’Irie Ites.
Quelques singles le font monter petit à petit en grade : « Screaming », « Rasta Still Deh Bout » en duo avec Josie Mel. On le retrouve sur la plupart des séries d’Irie Ites avec des titres comme « Intoxicated » ou « Smug Alert ». En 2008, il sort 2 singles qui atteignent les sommets des charts jamaïcains : « Save The Juvenile » et « St Jago Dela Vega ». Son double album « Africa » est salué par les critiques. On y retrouve d’ailleurs un surprenant mais efficace duo avec le groupe des Îles Vierges Midnite. Fin 2009, il sort un dixième album dénommé "The King's Son". Désormais très populaire en France, il ne l’est pas moins dans son pays et est régulièrement sollicité pour poser sur les derniers riddims des producteurs jamaïcains. Il se fait malheureusement rare sur les scènes françaises et son passage au Garance Reggae Festival 2011 à Bagnols-sur-Cèze nous rappelle qu'on aimerait le voir plus souvent.

  • Le 30/09/09 par famara

    you cannot imagine how can i like you!i want to be like you,not phisically but i wanna have the same way to thinking as you