Alton Ellis

Nationalité : jamaÏcaine
Vrai nom : Alton Ellis

Alton Ellis demeure comme l’une des plus grandes voix que le ska, le rocksteady et le reggae aient eues...

Alton Ellis est né en 1944 à Kingston. S’il demeure comme l’une des plus grandes voix que le reggae ait connu, il débute dans la musique en faisant des reprises de tubes de soul music américaine. Il acquiert un véritable talent pour cela et comme vous l’imaginez Clement Coxsone Dodd et le mythique Studio 1 ne sont pas loin. Mais le premier succès d’Alton Ellis est un duo qu’il fait avec Eddie Perkins. Leur single « Muriel » est en effet classé dans les meilleures ventes de l’été 1959. Pourtant, Alton Ellis va faire le malheur de Sir Coxsone en quittant l’équipe de Studio 1, pour rejoindre son pire ennemi : Duke Reid. Alton Ellis fut en effet l’un des artisans de la suprématie du studio et label de Duke Reid : Treasure Isle sur celui de Coxsone, avec des succès comme « Cry tough » et « Dance crasher ». Rappelons qu’à cette époque le reggae n’existe pas et que nous sommes en pleine évolution du ska vers le rocksteady. Alton Ellis va parfaitement se faire à cette transformation. Et pour cause il est dans le studio le soir où Jackie Mittoo ralentit la rythmique de la basse avec son clavier pour donner naissance au rocksteady. Il sort en 1968 des titres comme « Get Ready Rocksteady », « I’m just a guy », « Willow tree », et surtout l’album « Mr Soul of Jamaica » qui font de lui le leader incontestable et incontesté des chanteurs de rocksteady. C’est également l’année où il renoue avec Studio 1.
Alton Ellis travaille au début des 70’s avec des producteurs comme Lloyd Daley, sur les titres « Deliver Us » et « Back to Africa », deux gros hits. Il travaille également avec Keith Hudson sur le titre « Big Bad boy ». Mais son aura décline avec l’avènement du reggae. Il continue pourtant à tourner avec les Soul Vendors, le groupe officiel de Studio 1. Son dernier gros fait d’armes,, après s’être installé en Angleterre, fut de produire pour le duo Althea & Donna, leur big tune « Uptown Top Rankin ». Depuis l’homme se fait discret et sort de son silence pour quelques shows très prisés des amateurs… Reste pour les fans la compilation de ses meilleurs titres chez Treasure Ilse sortie au début des années 90.
On se souvient également de l’album sorti par Makasound en 2006. « Many Moods of Alton Ellis » est une réédition d’un album produit par Earl « Heptones » Morgan en 1980 où l’on retrouve quelques inédits qui agrémentent les titres originaux de l’album. Il participe avec le groupe de ska français ASPO à une tournée mémorable en France et en Europe en 2004 et 2005. Un enregistrement de cette tournée est commercialisé dans la foulée, premier disque live d'Alton Ellis : « Workin'On a Groovy Thing ». Alton Ellis décède des suites d’un cancer le 11 octobre 2008.

  • Le 28/04/13 par Mr GeorGe

    Yop! Juste une remarque => ça ne correspond pas avec wikipedia [O..o] qui a raison ?? ... Merci a qui veut bien me fournir une lanterne... ou juste un briquet vous qui voyé Peace