TOK

Nationalité : jamaÏcaine
Vrai nom : Touch of Klass

TOK est l’un des crews majeurs du dancehall!!! Attention ambiance hardcore, esprit et tenue incorrects exigés.

TOK regroupe quatre jeunes artistes jamaïquains : Roshaun Clarke aka BAY-C, Xavier Davidson aka FLEXX, Alistaire McCalla aka ALEX et Craig Patrick Anthony Thompson aka Craigy- T. 2002 fut l’année de TOK. Les sounds de la planète entière ont passé en boucle les singles de leur album « My crew, my dawgs ». La plupart des morceaux de cet album sont devenus des hits de 2002 voire 2003. Leur tournée a été un succès. Mais pour arriver à cela la route fut longue pour le groupe TOK (abréviation de Touch of Klass). Les quatre djs se sont rencontrés au collège neuf ans plus tôt. Inspirés par des groupes comme Boyz 2 Men, qu’ils vont imités à leur début, ils se sont vite différenciés par leur originalité mêlant dancehall, hip-hop, R&B… Ils font leurs premières armes dans les hôtels de l’île pour se faire connaître et vivre autant que faire se peut de leur musique. Ils terminent second d’un concours de chant, le Tasty Talent Contest, puis bossent pour Nuff record, Taxi Label (avec Sly & Robbie), pour atterrir au Danny Brownie Label. C’est là qu’ils rencontrent leur mentor et manager Richard Brownie. Ainsi commence une collaboration fructueuse qui va faire de TOK le crew leader de la scène dancehall. Ils vont poser sur des riddims comme le Gypsy, le Baddis (avec Lady Saw), le Grasscyart, l’Intercourse, l’Orgasm, et le Juice. Des riddims que Richard « Shams » Brownie produit. Mais la plupart des producteurs jamaïquains vont leur proposer des collaborations sur leurs riddims : on peut citer Donovan Germain, Jeremy Harding, Dave Kelly ou encore Louis « Flabba » Malcolm. Leur premier album « My Crew, My Dawgs » reprendra leurs meilleurs singles dont « Chi Chi Man » (dont le thème n’est pas tendre pour les homosexuels), « Man ah badman » ou « Keepin Blazin ».
Il faudra ensuite attendre 2005 et une séparation d’avec leur mentor, Shams, pour les retrouver sur CD avec « Unknown Language », disque d’or au Japon, qui accueille les hits « Solid As A Rock » et « Footprints » sur le Drop Leaf Riddim de Don Corleon. Car le boys band du dancehall sait aussi se renouveler et commence à se frotter au new-roots avec succès. On se souvient également du terrible « Marijuana » sur le Istanbul Riddim et du très bon « Tears » sur le Seasons Riddim. Quatre ans plus tard (les garçons savent se faire désirer) sort l’album « Our World ». Fidèles à leur style, les 4 compères alternent dancehall hardcore, R’n’B et new-roots, toujours dans un esprit festif. En 2010, ils retrouvent leur ancien manager, Shams, qui produit quelques nouveaux singles comme « In This Club » ou « Bubble For Me ». Aujourd’hui, on les retrouve de temps à autre sur les séries yardies, comme dernièrement sur le Bubble Gum Riddim en 2011.

  • Le 16/07/06 par zuoner

    vous avez oublié UNKNOWN LANGUAGE