Alozade

Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Michael Sterling

Connu pour ses lyrics slackness, Alozade est un véritable showman. Il s’inscrit dans la lignée d’artistes tels que Yellowman ou Shabba Ranks.

Dans la famille des bad deejays hardcore, je demande Alozade. De son vrai nom Michael Sterling, Alozade n’a pas débuté dans la musique tout de suite. Il fait d’abord de bonnes études en Jamaïque puis part en Angleterre se spécialiser dans l’informatique. Pas satisfait, ni convaincu, il rentre dans son île natale. C’est son pote Hawkeye qui va le convaincre de se lancer.
Dans le business du dancehall depuis 1998, il sort son premier single à l’époque : « Street Dreams ». C’est avec le big Tune « Nu Pet Gal » sur le Hurricane Riddim qu’il va intégrer le clan fermé des bad deejays… il enchaîne avec les singles « More Woman » et « Rated R ».
Il participe en 1999 au Sumfest où il remporte l’adhésion du public. Malheureusement, en 2000, il se retrouve en prison six mois après une sordide embrouille. Mais loin d’arrêter sa carrière, il va puiser en lui la force pour revenir.
Connu pour ses lyrics slackness, Alozade est un véritable showman. Il s’inscrit dans la lignée d’artistes tels que Yellowman, Shabba Ranks. Pour vous convaincre du talent de son talent, il vous suffit d’écouter ses versions des riddims : « Bellyas », « Sexy lady », « Engine », « Hydro », « Panic », « Double Jeopardy », « Make it Clap » en duo avec Chico…
Alozade s’est également lancé dans la production. Il vient en effet de monter « South Block Prod »qui vient de produit le « Chrone Ridim » sur lequel on peut écouter Capleton, Sizzla, Elephant Man, Bounty Killer, Determine, Lady Saw.
Actuellement Alozade travaille sur son album qu’il devrait terminer d’ici peu. On y retrouvera quelques-uns de ses classiques, mais également tout un tas de morceaux originaux. Tous les Massives attendent avec impatience de l’écouter ! ! !
  • Aucun commentaire