Patko

Nationalité : Française
Vrai nom :

Auteur, compositeur et interprète d’un new-roots militant, Patko allie les racines du reggae à la force de frappe du hip-hop.

Originaire du Suriname en Amérique du Sud, il s’exprime en  créole surinamien, en jamaïcain, en anglais ou en français pour délivrer un message universel de paix, de tolérance et de respect. Influencé par la nouvelle génération reggae et dancehall, il n’oublie pas pour autant les créateurs de cette musique et livre des prestations scéniques variées et enflammées.
Il grandit en Guyane et évolue au rythme du reggae puis, adolescent, il s’investit davantage dans la musique en tant que bassiste du groupe « Enfants de Jah ». Lorsqu’il arrive dans l’hexagone, en 2001, Patko s’installe à Paris pour une année. Adepte des sound-systems où il fait ses premières armes comme chanteur toaster, il développe rapidement des affinités avec des artistes tels que Lyricson ou Mighty Ki La.
Rapidement, son talent est reconnu et il participe à différents projets. En 2007,  il rejoint « L’Année du Singe »,  groupe grenoblois aux influences ragga / hip hop. Il compose par la suite des riddims pour différents artistes. Parmi eux, la série « Flame Of Life » sort sur le label Angry Stuff Records et rassemble des morceaux de Takana Zion, Lyricson, Colonel Reyel ou encore Brahim. Mais Patko n’a pas à rougir face à tous ses noms. Son tune du même titre (« Flame Of Life ») est l’un des meilleurs de la série et l’on commence à le remarquer.
En 2010, c’est Maxxo qui lui fait confiance en l’invitant sur son deuxième album « For The Next Generation » pour un featuring de folie : « Me Rise ». Patko accompagne également Maxxo sur scène et parcourt ainsi les quatre coins de France. Ça ne fait pas de doute : sur scène il est à l’aise et le public le ressent. Son flow naturellement puissant, son charisme et ses influences africaines, jamaïcaines et antillaises marquent les esprits. Patko marque des points, et est de plus en plus demandé...
En 2011, Angry Stuff sort à nouveau un de ses riddims : le terrible « Buss No Gun ». Un savant mélange de new-roots et de dancehall sur lequel on retrouve entre autres Turbulence, Straïka D et Kananga. Là encore, le tune de Patko fait l’unanimité et remporte tous les suffrages. Fin 2011 il enregistre «On the radio» qui sortira sur la compilation «Soirée Zouk 2012 » chez Wagram. Sa carrière solo est désormais lancée et Patko confirme son potentiel en sortant l'album "Just Take It Easy" début 2013. Salué par le milieu, cet album est d'une qualité hors du commun pour un premier effort. Ne reste plus à Patko qu'à nous convaincre sur scène...

  • Aucun commentaire