Steel Pulse - Mass Manipulation

03/07/19 - Auteur(s) : Ju Lion

Comment ne pas être en alerte lorsque Steel Pulse sort un album ? La formation britannique fait partie des rares groupes légendaires qui parviennent à garder leur créativité intacte près de 50 ans après leurs débuts. Et quand en plus on a attendu 15 ans avant d'avoir un nouvel album à se mettre sous la dent - outre quelques singles de-ci de-là, leur précédent effort, African Holocaust, date de 2004 - on a deux fois plus de raisons d'exulter.

Et on n'est pas déçus ! Le son puissant de la bande est au rendez-vous. On en prend plein les oreilles dès le premier morceau, Rize, à l'intro façon heavy metal aussi courte qu'inattendue ; quoique Steel Pulse nous a régulièrement habitués à de discrètes incursions rock. Cuivres, chœurs, rythmes, tout est maîtrisé à la perfection. Davdid Hinds est quant à lui plus en forme que jamais. L'énergie et l'application qu'il a mises dans l'enregistrement de ces 17 nouveaux titres est véritablement perceptible. Le chanteur roule les R et soigne sa justesse avec précision !



Le militantisme d'Hinds et les siens fait encore mouche quand ils s'indignent de la discrimination envers la communauté rasta en rappelant la destruction du Pinnacle de Leonard P. Howell dans les années 40 en Jamaïque (Cry Cry Blood). L'affaire des six de Jena (six adolescents noirs abusivement accusés de tentative de meurtre sur un blanc aux Etats-Unis en 2006) inspire également le groupe qui réclame "Justice in Jena". Les grands rebelles historiques sont remerciés pour leur courage et leur combat sur le percutant Thank the Rebels tandis que le chant traditionnel rasta Satan Side est revisité (avec une intro orientale improbable) pour rendre hommage à l'Afrique. On adore les mélodies et la modernité de The Final Call, l'analyse fine de la situation mondiale de Mass Manipulation ou le dynamisme de Don't Shoot. L'album se clôture sur deux titres teintés de pop qu'on croirait tout droit sortis des studios de Third World ou Inner Circle. L'un plus léger, Higher Love (Rasta Love), et l'autre tout aussi engagé que le reste de la tracklist (Nations of the World).

Bien que David Hinds et Selwyn Brown soient les deux seuls membres originels de la formation encore présents, le son de Steel Pulse revit comme jamais. La qualité sonore est indéniable et l'identité de l'équipe de Birmingham est plus que préservée. On vous conseille vivement de plonger tête baissée dans Mass Manipulation !

Tracklist :
01. Rize
02. Zem Dem
03. Stop You Coming and Come
04. Thank The Rebels
05. Justice In Jena
06. Human Trafficking
07. Cry Cry Blood
08. Don’t Shoot
09. Trinkets and Beads?
10. No Satan Side
11. N.A.T.T.Y.
12. Mass Manipulation
13. World Gone Mad
14. Black and White Oppressors
15. The Final Call
16. Higher Love (Rasta Love)
17. Nations Of The World