10 titres pour parler de l'esclavage

10/05/19 - Auteur(s) : La Rédaction

Aujourd'hui, 10 mai, est la Journée commémorative du souvenir de l'esclavage et de son abolition. On vous propose de vous plonger dans 10 titres de la culture reggae essentiels quand il s'agit d'aborder ce thème sombre de l'histoire humaine et cher aux valeurs que porte cette musique.

Burning Spear - Slavery Days
Il s'agit du deuxième morceau de Burning Spear produit par Jack Ruby. Le premier étant Marcus Garvey, voilà deux hits enchaînés coup sur coup et qui aboutiront carrément à l'album mythique Marcus Garvey. Slavery Days incarne parfaitement la musique de Spear : des sonorités africaines, des cuivres entêtants, une voix perçante, des lyrics simples et un engagement sans faille pour la cause noire. "Vous souvenez-vous de l'époque de l'esclavage ?" nous demande l'artiste sur un riddim joué par les Black Disciples avec notamment Earl "Chinna" Smith et Robbie Shakespeare. Aujourd'hui, c'est l'occasion ou jamais de s'en souvenir...

Culture - Too Long In Slavery
"Cela a duré trop longtemps" se plaint Joseph Hill sur ce titre de 1979 qui figure sur l'album mythique "International Herb". Culture interprètera même cette chanson dans l'une des fameuses John Peel Sessions sur la BBC et "Too Long In Slavery" deviendra le titre d'un best of du groupe sorti en 1990 chez Virgin.

Peter Tosh - 400 Years
Peter Tosh aborde notamment le sujet de l'esclavage avec justesse dans le célèbre 400 Years crédité à Bob Marley & The Wailers sur l'album Catch A Fire en 1973, le premier de la carrière du groupe produit par Chris Blackwell. Si l'album, et donc cette chanson, sont crédités à Bob Marley & The Wailers c'est parce que le producteur a déjà compris que Bob serait la vraie star de ce groupe. Mais c'est bien Peter Tosh qui s'illustre sur ce morceau essentiel de la discographie du groupe dont la version originale date en fait de 1970, trois avant la parution de la version roots sur l'album Catch A Fire.

The Abyssinians - Declaration of Rights
Produit par Coxsone en 1976 et paru sur le mythique album Satta Massa Gana, Declaration Of Rights est un véritable hymne pour la diaspora africaine. Les voix des Abyssinians respirent la souffrance endurée par le peuple noir durant les 400 ans d'esclavage menés par le système colonial. Les harmonies sont parfaites et la voix de Bernard Collins, tremblante, ne peut laisser personne indifférent. "Get up and fight for your rights, my brothers..."

Sans oublier bien sûr, les quelques autres classiques suivants :

Bob Marley - Get Up Stand Up


Junior Byles - A Place Called Africa



The Mighty Diamonds - Africa

Gregory Isaacs - Slave Master

Il ne faut pas non plus oublier les morceaux dénonçant l'esclavage moderne que subit l'homme dans nos sociétés actuelles, l'esclavage mental imposé par Babylon  :

Busy Signal - Modern Day Slavery



Kabaka Pyramid - Never Gonna Be A Slave