Uman - Umanist

12/06/17 - Auteur(s) : MG

Uman est inclassable et pluriel. Auteur interprète, on le connaît avec une plume ou un micro à la main, mais il peut également manier le pinceau avec beaucoup de justesse. C'est d'ailleurs un auto-portrait qui nous regarde droit dans les yeux qui vient illustrer la couverture de ce quatrième album Umanist. Un opus voguant entre roots et dancehall et qui sonne comme un retour au reggae music pour Uman après une incursion dans la chanson française sur son dernier projet (La tournée des grands ducs). Sa voix rauque se fait toujours aussi bien entendre et ses textes en français sont plus que jamais plein de lumière.



Si Uman n'était pas un habitué des featurings sur ses précédents albums, il s'est bien rattrapé et cela donne quelques pépites. Dès l'ouverture de l'album, on en prend plein les oreilles avec Faut y aller en featuring avec le Haïtien BIC. Enthousiasmant au possible, ce morceau est le tube qui fait pousser des ailes. C'est le tune « good vibes » qu'on a envie d'écouter au petit matin pour se lancer comme un boulet de canon dans une longue journée remplie d'obstacles. S'écoute en boucle.



Le MC belge s'est également adjoint les services de deux ténors du reggae hexagonal. Sur Lieu commun, c'est Taïro qui vient l'accompagner. Leur message : que les gens arrêtent de voir le monde avec des œillères ; la terre fourmille de plaisirs et de choses à découvrir alors arrêtons de se croire au centre du monde. Autre featuring attendu et qui fait son effet, un clin d’œil au Sinsemilia de Black Uhuru avec Yaniss Odua. Les deux ganja smokers nous offrent un nouveau ganja tune de toute beauté. 



Pas de slackness ici, Uman fait partie des artistes conscients, ceux qui élèvent l'auditeur avec des textes censés, lucides et humanistes. Les constats sur notre société sont parfois amers comme avec Pas de justice, pas de paix où il critique vivement les forces de l'ordre au service d'une justice qui ne fait pas son travail. Amer oui mais jamais étouffant, au contraire, ses textes vivifient et exaltent notre volonté de résistance : "quand tu interdis, je désobéis".



Umanist nous fait lever le poing tout en bougeant le bassin. Engagé et dansant, il est reggae music dans son fond comme dans sa forme. Uman y explore la diversité de ses thèmes : la rébellion, l'ouverture sur le monde, l'amour, mais aussi la diversité de ses rythmes en passant du roots au dancehall sans sourciller. C'est original et revigorant, on vous le recommande chaudement.

Tracklist :
1. Faut y aller Feat. BIC
2. Lieu commun Feat. Taïro
3. La vie est belle
4. Pas de justice, pas de paix
5. Sinsemilia Feat. Yaniss Odua
6. Révolution Feat. ZA
7. Combien de temps Feat. BIC
8. I love my life
9. Bonnie and Clyde
10. Hot like fyah Feat. Gifta
11. Le feu et la glace Feat. Camille Yembe12. Tous ensemble